Des moteurs de recherches alternatifs à Google

Fin 2016, Google représentait presque 93% des parts de marché des moteurs de recherche dans le monde. Une position de leader qui s’explique par des performances indiscutables et par une omniprésence dans de nombreuses solutions (Android, Gsuite, Youtube), le géant est partout et il devient très pratique de fonctionner 100% Google pour l’utilisateur. En effet, grâce aux informations stockées lors de vos sessions connectées, Google vous propose des résultats toujours plus pertinents pour vous.

Alors pourquoi se tourner vers d’autres Moteurs ?

1. Protéger vos données

Si d’un côté, le service proposé est très performant et gratuit, de l’autre, l’utilisateur accorde à Google le droit d’utiliser toutes ses données de navigation. Les conséquences de ce choix peuvent donner lieu à des réflexions sur l’éthique. C’est pourquoi, certains moteurs de recherche ont été développés spécialement pour garantir à l’utilisateur que ses données ne sont pas enregistrées.

DuckDuckGo est “un moteur de recherche alternatif qui va puiser ses informations en s’appuyant sur les API de Yahoo !, Wikipedia, Wolfgram, Blekko et Bing. Mais vous apprécierez surtout sa discrétion : il n’enregistre pas l’IP et les informations personnelles de ses utilisateurs… (source : eskimoz) .

On peut aussi avoir recours à un métamoteur comme Framabee. Il interroge pour vous différents moteurs de recherche et vous affiche les résultats de manière centralisée sans enregistrer vos données. “Framabee joue ainsi un rôle d’écran protecteur entre vous et les moteurs de recherche consultés.” (Numerama)

Le moteur StartPage ramène les résultats de Google sans enregistrer vos données de navigation.

Si ces moteurs garantissent l’anonymat de vos recherche, ils présentent bien sûr quelques inconvénients par rapport à Google. Leur auto complétion notamment est moins performante et le fait d’interroger un site tiers peut perturber votre pare feu. Globalement, le fait ne pas enregistrer vos données donne des résultats moins ciblés.

2. Agir

Il existe des moteurs de recherche solidaires qui convertissent les clics en dons.
Le moteur Lilo utilise ses revenus publicitaires pour financer des projets sociaux, il convertit vos recherches en “gouttes d’eau” qui vous permettent ensuite de décider quel projet vous souhaitez aider.
Ecosia est un moteur de recherche qui plante des arbres grâce à ses revenus publicitaires.
D’autres moteurs solidaires ici.
Ces deux moteurs sont en réalités des méta-moteurs qui utilisent les résultats de Google, Yahoo et Bing, pour Lilo, et Bing pour Ecosia. Lilo désactive au passage le tracking publicitaire de votre navigateur

3. Éviter l’uniformisation

“D’un point de vue plus sociétal, le fait que tous les internautes arrivent peu ou prou aux mêmes résultats pour les mêmes questions peut aussi avoir des effets que l’on mesure encore mal, en terme de diversité des connaissances et des opinions. La puissance de Google est autant économique et technologique que culturelle.” (Numerama)

L’extension Re-search part du postulat que les images fournies par les moteurs de recherches pour certaines requêtes renforcent les stéréotypes. Par exemple, si vous saisissez “ingénieur” dans google image vous verrez principalement des photos d’homme. L’extension entend combattre ce biais en lançant une deuxième recherche sur l’autre genre (ça marche également dans l’autre sens : exemple).

Yacy : quand l’utilisateur indexe le web, il n’y a pas de censure ni de favoritisme dans les résultats. Cependant, la performance de ce système est dépendante du nombre d’utilisateurs. Plus il est utilisé, plus il sera puissant. Or, il reste relativement confidentiel, on peut donc craindre des performances assez limitées.

4. Patriotisme

Les russes ont Yandex (en savoir plus), nous avons Qwant.
Le moteur français cumule respect de la vie privée et lutte contre l’uniformisation. En effet, d’une part il ne collecte pas de données lors de vos recherches (voir sa politique de confidentialité) et d’autre part il se réclame neutre dans l’affichage des résultats : “Qwant rend l’ensemble du Web visible sans discrimination et sans partialité. Nos algorithmes de classement des informations sont appliqués avec la même exigence partout et pour tous les utilisateurs, sans chercher à mettre certains sites en avant ou à en écarter d’autres pour des motifs commerciaux, politiques ou moraux.” (https://about.qwant.com/fr/).
En outre, l’expérience de recherche qu’il offre est intéressante avec une interface organisée en catégories (Web, actualités, social, images, videos, shopping, musique).

5. Pour des recherches spécifiques

Ecologie, Design, Réseaux sociaux : il existe des moteurs de recherches spécialisés dans les domaines qui vous intéressent.
CC Search vous permet par exemple de trouver facilement des images libres de droit. Le moteur du Cairn permet quant à lui d’effectuer une recherche au sein d’une base d’ouvrages publiés.

Nous avons principalement parlé de la recherche d’information sur le web entier mais il existe également des moteurs permettant de rechercher des informations exclusivement à l’intérieur d’un site web. Pour cela, l’outil de Google était également très populaire. Voir notre article sur la disparition du GSA.

6. Une approche différente de la recherche d’information

Les moteurs de recherche que nous avons évoqués effectuent des recherches par mots-clés, mais il existe d’autres méthodes.
Il y a notamment des moteurs de recherche sémantique (comme celui d’inbenta) ainsi que des systèmes de Question-Réponse.
Contrairement à un moteur de recherche qui propose une page contenant des informations, le système de Question Réponse indique directement la réponse à la question de l’utilisateur à partir des informations extraites des pages Web.
On notera le moteur Quora : au fonctionnement collaboratif et Wolfram|Alpha qui peut notamment répondre à la question : “quel est le sens de la vie ?”.

Le Saviez-vous ?

La protection des données est souvent considérée comme le problème de “ceux qui ont des choses à cacher”. Dans cette vidéo, John Oliver, avec la complicité d’Edward Snowden, trouve un angle original pour expliquer aux citoyens américains, les risques d’une surveillance gouvernementale. (Spoiler, il explique aux américains que la NSA a accès aux photos de leur anatomie qu’ils ont pu partager).

 

Sources :

  • http://www.eskimoz.fr/saviez-vous-quil-existe-des-moteurs-de-recherche-alternatifs-a-google/
  • http://www.numerama.com/tech/22300-moteurs-de-recherche-5-alternatives-a-google.html
  • https://blog.mutum.com/les-moteurs-de-recherche-solidaires/
  • http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/05/22/32001-20150522ARTFIG00014-le-russe-yandex-defie-google-avec-un-navigateur-qui-protege-les-donnees.php
  • https://www.qwant.com/
Inbenta Team
by Inbenta Team