Pourquoi l’Intelligence Artificielle sera créatrice d’emplois

Ces derniers temps, l'Intelligence Artificielle entraîne une vague d'inquiétude par rapport aux potentielles pertes d'emplois qu'elle pourrait causer. Mais Inbenta objecte que bien loin d'être destructrice d'emplois, l'IA sera en réalité créatrice d'emplois.

On l’avait annoncé comme la fin pour les caissiers de banque. Le 27 juin 1967, le comédien britannique Reg Varney insérait un chèque en papier dans une machine à Enfield, au nord de Londres, et le guichet automatique était né. Les critiques clamaient que sa naissance signifierait la destruction de millions d’emplois bancaires autour du monde.

Non seulement le distributeur automatique de billet échoua à faire des ravages dans l’industrie bancaire, mais il augmenta le nombre d’emplois. En 1985, à l’aube de l’ère du self-service dans le domaine de la banque, il y avait environ 485 000 caissiers de banque aux États-Unis. En 2014, ce nombre avait atteint les 502 700 selon le Bureau of Labor Statistics.

Alors que le guichet automatique éliminait la nécessité pour les humains d’accomplir certaines des tâches les plus routinières dans les banques, laugmentation des machines de self-service réduisit les coûts d’exploitation des succursales bancaires. Cela contribua à une nouvelle vague d’ouverture de ces dernières à travers le pays, en réponse à une demande croissante pour de l’argent liquide facilement accessible. De plus, les guichets automatiques permirent aux employés de se focaliser sur d’autres tâches telles que le service client afin d’aider à augmenter la satisfaction de la clientèle.

Aujourd’hui, un nouvel âge apparaît avec la montée de l’intelligence artificielle et des travailleurs robotiques. Il y a quelques mois, Bill Gates a suggéré une taxe sur les robots, alors que Elon Musk prenait position pour un revenu de base universel afin de compenser les emplois humains rendus obsolètes par les robots. Mais à l’instar de l’invention de l’imprimante ou du métier à tisser, une fois que le marché s’ajuste au nouveau paysage de l’emploi, l’IA sera elle aussi acclamée comme créatrice d’emplois.

“Une prédiction difficile. Surtout quand cela concerne notre avenir.”

La création de la pompe à essence automatisée à Westminster en 1964 marqua le début de la fin pour les pompistes, métier qui disparut en l’espace de 30 ans. Mais si ces emplois furent perdus, d’autres furent créés grâce aux machines.

L’argument principal de Kevin Maney consiste à détailler comment les entreprises qui construisirent les pompes à essence automatiques engagèrent des ingénieurs, des développeurs de softwares, des équipes de ventes et des chefs de projets. En plus de cela, l’augmentation des profits pour ces compagnies les conduisit à construire de nouvelles stations essence, parmi lesquelles beaucoup commencèrent à offrir des produits et des services additionnels. Cela requit donc d’augmenter le nombre d’équipes et d’employés pour d’autres rôles, par exemple les caissiers des stations-service. En outre, les pompes automatiques réduisirent les coûts de production, ce qui signifie que l’essence devint moins chère pour les consommateurs. Ces derniers purent dépenser l’argent ainsi économisé dans d’autres produits de luxes, créant alors des opportunités d’emplois dans d’autres secteurs.

Le genre de professions aujourd’hui disponibles dans le secteur informatique aurait été impossible à imaginer il y a dix ans. Nous assisterons au même phénomène, puisque l’intelligence artificielle crée de nouvelles industries qui domineront le monde de l’emploi.

Le robot, nouveau meilleur ami de l’homme ?

Tandis que les IA robotiques s’introduisent de plus en plus largement le marché, il devient clair que les humains seront leur complément nécessaire.

Un rapport de la Maison Blanche d’octobre 2016 donne l’exemple d’une étude qui mesurait la capacité humaine à détecter des cancers à partir d’images de cellules de ganglions lymphatiques face à une approche basée sur l’intelligence artificielle. L’humain avait un taux d’erreur de 7,5% tandis que celui de l’approche IA était de 3.5%, mais en utilisant les deux ensembles, le taux s’effondrait à 0.5%, soit une réduction globale d’erreur de 85%.

Les robots vont apporter une capacité d’analyser des quantités extraordinaires de données, mais ils auront toujours besoin des humains pour fournir la créativité et l’intelligence émotionnelle qui permet de s’assurer que la productivité est réellement maximisée.

Trouver l’emploi adapté

Le nombre d’offres d’emplois aux États-Unis atteignit un pic en juillet 2016, avec des difficultés pour les employés de remplir toutes les positions disponibles. Cela pourrait bientôt appartenir au passé avec des IA capables d’aider les travailleurs à se reconvertir efficacement.

On s’attend à ce que l’Intelligence Artificielle révolutionne l’enseignement scolaire. Avec les avancées technologiques, nous pourrions être en train de faire face à un moyen prometteur de fournir des programmes d’apprentissages adaptables et des données de performances pour les élèves et enseignants. Cela signifie qu’en théorie, les travailleurs seront capables de se reconvertir plus vite que jamais auparavant et que l’IA peut s’assurer qu’ils se tournent rapidement vers d’autres secteurs d’emplois aux offres plus abondantes.

La reconversion professionnelle est la clé

Les comparaisons avec les précédentes soi-disant “innovations destructrices d’emplois” sont différentes pour une raison essentielle. Nous avons de nombreuses occurrences passées d’innovations censées décimer le marché de l’emploi humain qui ont échoué dans cette tâche. Nous pouvons apprendre de celles-ci afin d’établir un jugement raisonné sur la manière dont l’intelligence artificielle pourrait affecter certaines industries mais en faire prospérer d’autres.

Quincy Larson a raison quand il affirme qu’au lieu de brasser de l’air, nous avons là une opportunité fantastique d’éviter le péril de s’accrocher à des emplois dépassés.

Si nous acceptons le changement et nous assurons que les méthodes de formation pour les futurs travailleurs, s’éloignent de l’industrie pour tendre vers le secteur technologique, il est possible de construire un avenir meilleur pour tous. Les économistes ont longtemps argumenté que des avancées significatives dans l’automatisation ont annoncés des améliorations dans les niveaux de vie. Il n’y a aucune raison pour que l’IA ne fasse pas de même.

Inbenta est un leader dans les technologies innovantes de recherche pour les entreprises. Nous mettons en oeuvre les dernières avancées en termes de traitement automatique du langage afin d’améliorer la qualité de service pour les entreprises et leurs clients.

Intéressés ? Notre team d’experts est à votre service pour vous créer une offre personnalisée.

PLANIFIER UNE DÉMO